Early music in Bruges

Early music in Bruges
 

La Divina Commedia

Sonorités d’un ailleurs d’outre-monde

 

"Abandonnez toute espérance, vous qui entrez ici!" Telle est l’inquiétante inscription de la porte des Enfers dans La Divine Comédie. Le chef-d’œuvre de Dante Alighieri (1265-1321) narre un voyage imaginaire dans l’au-delà. En cent chants, Dante sillonne l’enfer (Inferno), le purgatoire (Purgatorio) et le paradis (Paradiso). Le MAfestival 2017 lui emboîte le pas pour un pèlerinage musical des enfers au ciel.

 

Orphée souffle la vedette de notre royaume des ombres musical. On entendra l’histoire de ce poète et chanteur mythique dans les versions emblématiques de Monteverdi et Charpentier. Mais le festival s’intéressera aussi à la guerre, douloureuse métaphore de l’enfer. À l’instar de Dante, Heinrich Schütz, William Lawes et de nombreux autres compositeurs ont vécu de turbulentes années de guerre. Leur musique ne peut faire taire les canons qu’à titre posthume.

 

Au purgatoire, les âmes repentantes implorent la grâce. Leurs fragiles hymnes et psaumes de pénitence ont fasciné d’innombrables compositeurs, de Charpentier et Scheidemann à Andriessen et Foccroulle. Dans les cieux ténus du paradis, les anges chantent en chœur et l’harmonie des sphères fait son œuvre. Nous découvrirons les véritables sonorités de cette dernière notamment lors d’une conférence de Katrien Kolenberg, professeur d’astrophysique spécialiste de la musique des étoiles.

 

La richesse symbolique et théologique de son magnum opus ne cesse d’augmenter au fur et à mesure que Dante approche de son but ultime. Le MAfestival 2017 se concentrera sur deux personnages qui nimbent le poème d’un halo de lumière divine : la Vierge Marie, glorifiée dans l’Ave Maria de Josquin; et le Messie en personne, dont l’ultime sacrifice occupe une place prépondérante dans Via Crucis de Liszt. Avec Die Auferstehung und Himmelfahrt Jesu, Carl Philipp Emanuel Bach signe une magistrale apothéose à cette édition du festival.

 

L’illustre Beatrice accompagne Dante du paradis terrestre au paradis céleste. Cette maîtresse idéalisée est présentée tantôt comme une femme de chair et de sang, tantôt comme un symbole de la sagesse divine. Une semblable résonance entre amour sensuel et spirituel colorera L’Allégorie du Désir, un programme articulé autour du Cantique des cantiques dans la musique orientale et occidentale. Enfin, l’amour divin et ses tourments infernaux sont également au cœur de l’art courtois des troubadours. Bertrand de Born, Arnaut Daniel et d’autres ménestrels « orphiques » défilent dans La Comédie de Dante, et figureront donc eux aussi à l’affiche du festival.

 

Qu’est-ce qui nous attend après la mort ?

"L’ ailleurs d’outre-monde" – pour citer Jeroen Brouwers – sera-t-il tel que Dante nous le dépeint? Dans l’attente d’une réponse définitive, nous ne pouvons qu’en faire le meilleur ici et maintenant. C’est cette aspiration qui fait avancer l’homme, éternellement à la recherche de bonheur et de miséricorde. Pour certains, cette quête tourne autour de l’épanouissement spirituel, intellectuel ou physique. Pour d’autres – comme les réfugiés qui mettent pied à terre en Europe –, elle reste une réalité concrète. Le paradis rêvé et l’enfer redouté sont souvent plus proches l’un de l’autre qu’on ne l’escompte. Mais s’il est une chose que Dante peut nous enseigner aujourd’hui, c’est bien qu’il ne faut jamais désespérer – en dépit de tous les avertissements.

 

Katherina Lindekens

Traduction: Emilie Syssau

Festival Van Vlaanderen Brugge

Ontvang alle nieuws in je mailbox

Festival Van Vlaanderen Brugge

Ontvang alle nieuws in je mailbox